+ 1 (707) 877-4321
+ 33 977-198-888

Synopsis de ma dernière pièce de théâtre : "Un psy peut en cacher un autre"


UN PSY PEUT EN CACHER UN AUTRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 Synopsis

 

 

 

 

 

 

Comédie de boulevard de deux actes de cinq scènes chacun


Les personnages

 

Psy N°1                Professeur            Elie Patrack

 

Psy N°2                Professeur            Robert Ledingue

 

Secrétaire 1           Mademoiselle        Francés Nympheau

 

Secrétaire 2           Madame               Armelle Leplat

 

Patiente N°1          Madame               Eva Patreau

Excentrique avec son perroquet qui a perdu la parole

 

Patiente N°3          Madame               Jeanne Lacaye

                            Se prend pour la mère du psy N°2

 

Patiente N°4          Mademoiselle        Amélie Poche

Fille de M. Poche, veut faire interner son père qui est dangereux, sa parano est en train de se transformer en psychose.

 

Patiente N°2          Madame               Chantal Troudebhalle

                            Femme enceinte qui confond psy et gynéco

 

Patient   N°1         Colonel                 Jean Brigade

                            Persuadé que les extraterrestres s’apprêtent à envahir

la France

 

Patient   N°2         Prêtre                   Abbé Thyze

Prêtre envoyé au psy N°1 par un de ses amis pour lui administrer l’extrême onction et l’exorciser

 

Patient   N°3         Monsieur              Jean Poche

Vieux M. très riche qui pense que sa fille veut le tuer pour son héritage

 

Patient   N°4         Monsieur              Armand Toulletand

                            Illuminé qui confond psy et astrologue

 

Infirmier psychiatrique

 

Minimum : 1 actrice - 3 acteurs (1 acteur pouvant se grimer en actrice)

Maximum : 6 actrices - 7 acteurs

 

ACTE I

 

Chez le psy N°1 Professeur Elie Patrack

 

Scène I

Chez le psy N°1 Professeur Elie Patrack, son confrère Ledingue vient le consulter

 

 

Sur la porte de son bureau, on peut lire en gros : Professeur Elie Patrack

 

La secrétaire introduit le psy N°2  Monsieur Robert Ledingue qui ne dévoile pas son identité de psy.

Il dit venir consulter car il développe une paranoïa envers une folle qui se prend pour sa mère et lui fait des scènes. Elle lui dit ce qu’il doit manger, boire, lui conseille ses amis, ses sorties, lui parle comme à un gamin et lui ordonne de faire attention en traversant la rue, de bien utiliser les passages cloutés etc. …

 

Scène II

Madame Eva Patreau vient consulter le professeur Patrack pour son perroquet

 

La secrétaire introduit (par interphone) Mme Eva Patreau.

Une femme dont le perroquet a perdu la parole. Les vétérinaires se sont déclarés incompétents. Elle raconte l’histoire de son perroquet, le trauma qui a causé la perte de parole (son ami qui lui a fait l’amour devant son perroquet qui est amoureux d’elle et en a perdu la parole)

Le psy se déclare à son tour incompétent.

Puis sous les prières de Eva , il finit par l’interroger sur les causes de la perte de parole du perroquet. Elle raconte son aventure avec un homme devant le perroquet qui, à l’évocation de la scène retrouve la parole et injurie Eva qui promet de rester désormais fidèle au perroquet..

 

Scène III

 

Le colonel Jean Brigade Consulte le professeur Patrack à cause des extra-terrestres

 

La secrétaire introduit le Colonel Jean Brigade.

Colonel en retraite. Il vient voir le psy en désespoir de cause après avoir dûment alerter les autorités compétentes (gendarmerie, police, pompiers …) mais personne ne veut croire aux observations qu’il a faites. Les extraterrestres se préparent à envahir la France.

Relation entre le colon et autres personnages :

Le colon est le frère de l’abbé.

A la fin, il fait un scandale sur le prix de la consultation

Scène IV

 

Armand Toulletand consulte le professeur Patrack qu’il prend pour un astrologue

 

La secrétaire introduit monsieur Armand Toulletand.  (le rôle peut être tenu par une femme dans le cas où il n’y a que deux hommes et une femme comme acteurs).

Il ‘confusionne’ et est sourdingue,  au bout d’un moment, ne se souvenant plus où il est, croit consulter un astrologue : QUIPROQUO.

Le psy doit d’abord connaître son passé pour l’aider à maîtriser son avenir.

Alors ? Il ne lit donc pas le passé ?

Oui, mais il faut l’aider.

Le passé est effectivement très important pour régler l’avenir.

Quand le quiproquo finit par apparaître au grand jour, Armand se fâche, traite le psy d’arnaqueur, de …  il part en claquant la porte, sans payer.

 

Le psy tombe épuisé dans son divan en se plaignant d’une journée vraiment exténuante.

Soigner des fous n’est pas une sinécure !

Il décide de s’allonger un instant sur son canapé pour se reposer …. Et s’endort sur le côté !

Il ronfle …. S’agite et se met sur le dos les mains sur la poitrine.

 

 

Scène V

 

L’abbé Thyse pénètre d’autorité dans le cabinet du professeur Patrack pour lui administrer l’extrême onction.

 

La secrétaire hurle :

Mon père, mon père, non, attendez …. Monsieur l’abbé …  monsieur l’abbé Thyse ….. vous ne pouvez pas ….

 

Il porte la soutane et une sacoche d’exorciste à la main … avec des autocollants de différents pays …

Il est envoyé par le colonel Jean Brigade (son frère)  pour lui administrer l’extrême-onction (sacrement administré à un malade en danger de mort).

L’abbé est le frère du colonel et il s’inquiète pour lui car il pense qu’il a perdu les pédales.

Il trouve le psy allongé sur le divan, endormi, et commence sa litanie.

L’abbé invoque le seigneur à tout bout d’champ, il a un goupillon

 

C’est l’abbé qui finira par demander des sous au professeur qui dit ne rien avoir demandé.

Il porte la soutane et une sacoche d’exorciste à la main … avec des autocollants de différents pays …

Il est envoyé par le colonel Jean Brigade (son frère)  pour lui administrer l’extrême-onction (sacrement administré à un malade en danger de mort).

L’abbé est le frère du colonel et il s’inquiète pour lui car il pense qu’il a perdu les pédales.

Il trouve le psy allongé sur le divan, endormi, et commence sa litanie.

L’abbé invoque le seigneur à tout bout d’champ, il a un goupillon

 

C’est l’abbé qui finira par demander des sous au professeur qui dit ne rien avoir demandé.

ACTE II

Chez le psy N°2 Professeur Robert Ledingue

 

Scène I

Chez le psy N°2 Professeur Robert Ledingue, son confrère le professeur Patrack vient le consulter

 

Sur la porte de son bureau, on peut lire en gros : Professeur Robert Ledingue

 

La secrétaire ( la même – sa jumelle – habillée différemment ) introduit le psy N°2 professeur Elie Patrack.

Il dit au professeur de s’allonger sur le divan. Celui-ci lui dit connaître les usages, étant psy lui-même, il ne voit pas le professeur Ledingue et ne peut donc le reconnaître.

Il commence à expliquer les raisons de sa visite : Il a eu une journée particulièrement difficile et pense perdre la raison. Il n’a que des fous, tous plus fous les uns que les autres,  pour clients (ce qui devrait être normal).

N’est-ce pas notre fond de commerce lui demande le professeur Ledingue.

Il a même reçu la visite d’un déséquilibré qui se croit persécuté par sa mère parce qu’elle lui dit de traverser dans les passages cloutés.

Il reconnaît le psy et s’embrouille dans ses explications, il mélange le perroquet et les extraterrestres et le colonel Brigade  … c’est alors que le professeur Ledingue apprend à Patrack que l’abbé Thyse le frère de Brigade est un escroc et que les bruits sont des bruits enregistrés sur un magnétophone ….. et qu’il agit de mèche avec son frère qui arnaque tous les médecins faisant une visite de reconnaissance en se faisant passer pour fou ….

Il partira en catastrophe car il se souvient qu’il a un rendez-vous avec ….

L’autre lui fait payer le double de ce qu’il lui avait payer, pour se rattraper.

 

Scène II

 

Madame Chantal Troudeballe consulte le professeur Ledingue en croyant consulter un gynécologue.

 

La secrétaire (la même) introduit (par interphone parce qu’il peut s’agir de la même actrice qui tient les deux rôles) Madame Chantal Troudeballe.

 

Elle est très bigleuse, se cogne partout et croit consulter un gynécologue QUIPROQUO.

Le psy lui propose le test des taches.

Il faut prévoir un tableau ou un rétro projecteur pour montrer les taches au public en même temps que la femme donne ses interprétations ….

Elle ne voit que du sexe, il diagnostique une obsession sexuelle, elle lui rétorque que c’est lui qui choisit  les dessins et que donc, c’est lui l’obsédé.

 

Elle ne comprend pas les questions du gynéco (sur ses obsessions) et qui n’ont rien à voir avec son état, elle pense qu’elle est enceinte d’une semaine, voudrais le vérifier et souhaite un IVG. Le professeur Patrack est anti IVG ….

 

 

Scène III

 

Monsieur Jean Poche, riche rentier, consulte le professeur Ledingue il est paranoïaque et voudrait faire interner sa fille.

 

La secrétaire (la même) introduit Monsieur Jean Poche.

Vieux M. persuadé que sa fille veut l’assassiner pour toucher l’héritage. Il voudrait faire interner sa fille. Il ne vient pas pour lui-même car il se porte très bien.

A ce moment, il fait un malaise, il dit que c’est la preuve qu’on cherche à l’empoisonner.

 

Scène IV

 

Amélie Poche, Jean Poche et le psy N°2, le professeur Ledingue

 

La secrétaire (la même) introduit (par interphone) La fille du vieux rentier, Mademoiselle Amélie Poche.

Elle a fait suivre son père par un détective pour sa sécurité le détective a vu le père entrer dans l’immeuble et l’a suivi jusqu’au cabinet avant d’avertir sa fille Amélie.

Ce n’est pas la première fois qu’il s’adresse à un psy pour essayer de la faire interner et qu’il simule des malaises pour faire croire qu’on cherche à l’empoisonner.

Le vieux se dresse et proteste qu’on cherche bel et bien à l’empoisonner.

Scène entre le vieux et sa fille.

Le psy va chercher à démêler le vrai du faux,  le vieux  fait une nouvelle crise, le psy le fait s’allonger dans le divan puis le calme et le vieux s’endort.

 

Scène V

 

Monsieur Poche, Madame Lacaye-Poche, mademoiselle Poche dans le bureau du professeur Ledingue

 

La fausse mère du professeur Ledingue, Jeanne Lacaye-Poche entre déboussolée, elle vient de croiser une jeune femme qui parlait toute seule et qui s’en prenait à son fils (prof Ledingue) , elle est toute retournée et plaint son fils et lui dit qu’il doit changer de métier, qu’à force de côtoyer des fous, il finira fou lui-même.

Le prof conteste, réaffirme qu’elle n’est pas sa mère ….

Le vieux Poche se réveille.

Il a entendu la fin de la conversation, il reconnaît sa femme qui avait disparue voilà tantôt cinq années suite à une amnésie.

Il l’accuse d’avoir eu un enfant utérin (enfant de même mère mais de père différent)  (prof Ledingue serait l’enfant utérin, mais en fait elle a aussi la maladie d’Alzheimer ), d’être partie se cacher pour l’élever – le prof précise qu’il a quarante cinq ans, mais ça ne préoccupe pas outre mesure le vieux qui précise qu’ils ne toucheront aucune part d’héritage.

Il menace sa fille de la tuer à l’aide d’un coupe papier pris sur le bureau …..  elle sort et le professeur arrive à maîtriser le rentier …. Mais …

 

A découvrir :    la fin et la chute de la pièce



Yfig

Traduzione della galleria :
Fine art by Yfig Oeuvres de Yfig Yfig Yfig Yfig Yfig Yfig Yfig Yfig

Tutte le 60 opere di Yfig

Cronologia del materiale illustrativo del Yfig

RSS feed Yfig

Diffondi la mostra di Yfig su